in

Guérir d’une entorse cervicale par la physiothérapie

guerir-entorse cervicale-par-physiothérapie

Les troubles musculosquelettiques du cou tel que l’entorse cervicale, sont l’une des pathologies les plus répandues de nos jours, qui d’ailleurs dans la majorité des cas sont causées par un choc brutal induit par un accident automobile ou sportif.

Ainsi des douleurs persistantes, naissent en s’accentuant et en se transformant d’un épisode périodique à chronique, poussant de ce fait le patient vers les bras des spécialistes pour une prise en charge. Une démarche primordiale à entreprendre afin de les atténuer voire stopper de manière définitive.

Des pistes symptomatiques pour bien cerner l’anomalie

Connue sous le nom du coup de lapin, l’entorse cervicale est diagnostiquée quand le mouvement d’articulation, flexion-extension devient anormalement exécuté ; provoquant ainsi une lésion du ligament reliant les vertèbres entre elles.

Ce traumatisme violent dénommé whiplash, engendre des conséquences néfastes sur le fonctionnement de la colonne, en provoquant une hyperextension du cou. Cela dit, la tête est brusquement renversée vers l’arrière. Il est notamment fort probable qu’une hyperflexion apparaisse. Celle-ci étant à l’encontre de l’hyperextension, elle projette la tête vers l’avant ; ce qui engendre un fléchissement au-delà des limites normales. Ces deux mouvements qui mettent en péril la stabilité du cou, entrainent des douleurs irradiantes et l’apparition de mouvements anormaux ; accompagnées d’autres symptômes : maux de tête, étourdissements, troubles visuels voire même auditifs ; troubles de concentration ; faiblesse au niveau des bras et des mains, …etc. Cependant, d’autres facteurs de risques peuvent causer cette lésion, tels que les antécédents familiaux, l’âge et les conditions de travail. C’est bien pour cela, qu’il est nécessaire de passer en consultation chez un médecin spécialiste ; afin de vous apporter le bon diagnostic à votre douleur du cou. Car une transformation articulaire dégénérative est une anomalie à prendre très au sérieux. 

LIRE AUSSI :  De l'ail pour soigner la pneumonie

La physiothérapie comme solution-miracle pour un total rétablissement ?

A l’approche du traitement, votre médecin vous prescrira des analgésiques pour soulager vos douleurs induites par l’entorse cervicale, comme l’acétaminophène ou encore des relaxants musculaires ; voire même des corticostéroïdes ayant les caractéristiques d’un anti-inflammatoire. Mais l’idéal reste la physiothérapie. Cette discipline vous permettra de récupérer votre habileté et capacités physiques. Sa particularité réside dans l’auto-responsabilisation du patient, c’est-à-dire que le bon déroulement du traitement dépendra de vous et non pas de votre physiothérapeute. Par ailleurs, vous devez savoir que le traitement peut prendre diverses formes, en se basant sur : des techniques manuelles ; des exercices ; l’électrothérapie (ultrasons, laser) ; l’hydrothérapie (traitement dans l’eau) et la thermothérapie (traitement avec de la glace ou de la chaleur). Vous pouvez ainsi, opter pour l’une des solutions suivantes :

  • Appliquer de la glace ou des sachets de gel réfrigérants, 10 minutes chaque jour sur la zone douloureuse.
  • Soulager la douleur avec des massages doux.
  • Faire des exercices doux et simples accompagnés d’étirements, tels que le Yoga ; ou le Qi gong qui a pour but d’accroitre votre apport en énergie et booster votre guérison. Ce type d’exercice dure de 3 à 6 mois.
  • Pratiquer de l’aérobic en combinant ce sport à d’autres mouvements de renforcements.
  • Avoir recours à la kinésithérapie ou l’acuponcture.

Certains exercices peuvent être faits à domicile ou en lieu de travail, comme la rotation active du cou qui consiste à tourner lentement la tête vers la droite puis vers l’avant et au final vers la gauche. A répéter dix fois, tout en restant droit. Ou encore la flexion du cou, qui ne demande qu’à pencher la tête vers l’avant en ramenant le menton à la poitrine. Ce mouvement doit etre appliqué dix fois ; tout en se maintenant dans cette position cinq secondes. En sus, Il est toutefois possible d’opter pour une thérapie manuelle thoracique ; car des études ont prouvé que la manipulation des vertèbres thoraciques soulage les douleurs cervicales.

LIRE AUSSI :  Les 10 symptômes de dépression les plus communs

.

Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !


Tu as aimé cet article ? Parles en sur les réseaux sociaux !

Written by Maram Sahi